NAIAD : Démontrer et évaluer la valeur d’assurance de solutions basées sur la nature pour les risques liés à l’eau (inondation & sécheresse)

26.09.2017
NAIAD (Nature Insurance Value : Assessment & Demonstration) est un projet de recherche financé par le programme H2020 de la commission européenne. Il rassemble 23 partenaires très divers dont, en France, le BRGM, l’IRSTEA, l’université de Nice et la CCR (Caisse Française de Réassurance). Le BRGM est entre autre responsable du développement méthodologique en économie et d’un démonstrateur.

Parc Charpak (Port-Marianne, Montpellier)

Parc Charpak et bassin d’expansion de crue intégré à un quartier résidentiel (Port-Marianne, Montpellier) © BRGM

NAIAD a pour objectif d’évaluer la valeur d’assurance et l’intérêt de solutions basées sur la nature pour accroître la résilience de territoires vulnérables aux risques liés à l’eau notamment les sécheresses et les inondations. Ces solutions sont supposées multifonctionnelles c’est-à-dire qu’elles apporteront des bénéfices au-delà de la réduction des dommages : elles contribueront à l’amélioration du fonctionnement des écosystèmes et de leurs usages.

Le programme de travail du projet repose sur des développements méthodologiques ainsi que sur 9 sites de démonstration basés dans 8 pays européens. Ces sites sont des territoires sur lesquels seront mis en évidence l’intérêt de solutions basées sur la nature (par exemple  ingénierie écologique) par opposition à des stratégies basées à 100% sur des infrastructure grises (par exemple digues).

Un des deux sites de démonstration français est le bassin du Lez (Hérault), pour lequel la gestion active d’un karst sera analysée comme solution potentielle pour réduire les risques.

L’identification et l’évaluation d’instruments réglementaires, économiques ou financiers (comme les paiements pour services écosystémiques, les obligations vertes etc.) favorisant l’adoption de ces solutions seront étudiés.

POUR ALLER PLUS LOIN

Visiter le site du projet NAIAD

En savoir plus sur le programme Horizon2020