Géothermie Caraïbe : vers une politique caribéenne de développement de la géothermie

17.08.2016
Géothermie Caraïbe 2 est un projet financé par les programmes européens Interreg III et IV et porté par la Région Guadeloupe en partenariat avec la Région Martinique, l’ADEME, le BRGM, le Commonwealth de La Dominique, l’Agence Française pour le développement (AFD) et la Caisse des Dépôts et Consignations et Électricité de Strasbourg (ES). Il a pour vocation d’initier une politique caribéenne de développement de la géothermie et notamment de soutenir le développement du projet de géothermie en Dominique.

La phase 2 du projet Géothermie Caraïbe vise à préparer les conditions nécessaires pour la mise en œuvre d’un programme de développement de la production d’électricité géothermique à l’échelle de la Caraïbe. Il s’appuie sur des cas concrets (Bouillante en Guadeloupe et La Dominique) afin de définir des méthodologies de travail pouvant être répliquées à d’autres états de la Caraïbe. L’accent est notamment mis sur l’excellence environnementale, la concertation publique et la communication, avec le souci de développer de futurs projets de géothermie parfaitement intégrés dans leur environnement et acceptés par les populations locales.

Exemples de documents d’information élaborés dans le cadre du projet Géothermie Caraïbe - Phase 2 © BRGM

Exemples de documents d’information élaborés dans le cadre du projet Géothermie Caraïbe - Phase 2. © BRGM

Contexte

Avec le projet "Géothermie Caraïbe", le BRGM et ses partenaires visent, au travers d’une coopération régionale, à initier une politique caribéenne pour le développement de la géothermie.

Géothermie Caraïbe est un projet ambitieux, financé par les programmes européens Interreg III et IV et porté par la région Guadeloupe. La région Martinique, l’ADEME, le BRGM, le Commonwealth de La Dominique, l’Agence Française pour le développement  (AFD), la Caisse des Dépôts et Consignations et Électricité de Strasbourg (ES) participent à la deuxième phase de ce projet de coopération d’envergure. Il a notamment pour vocation de soutenir le développement du projet de géothermie en Dominique.

A partir de 2003, le Gouvernement de La Dominique, les Régions Guadeloupe et Martinique, l’ADEME et le BRGM ont envisagé de conduire en coopération un projet de développement des ressources géothermales de La Dominique, prévoyant  d’exporter l'essentiel de la production électrique via des câbles sous-marins vers les deux îles françaises voisines (Guadeloupe et Martinique), qui constituent deux pôles de consommation électrique en forte croissance dans la Caraïbe.

Une première phase de ce projet de coopération interrégionale, financé par le programme européen Interreg III,  a été réalisée en 2008 et 2009. Elle correspond à l’étape de la faisabilité du programme d’exploration du champ géothermal de Wotten Waven en Dominique et a été réalisée en partenariat avec des acteurs exclusivement publics : la région Guadeloupe, la région Martinique, l’ADEME, le BRGM et le Commonwealth de La Dominique.

Au cours de cette première phase, le BRGM et CFG Services ont confirmé l’existence d’un potentiel géothermique important sur la zone investiguée de Wotten Waven (vallée de Roseau) grâce aux études de surface (couvrant les domaines de la géologie, de la géochimie et de la géophysique) réalisées sur site. Ce potentiel destiné à la production d’électricité est estimé à 100 MW - 120 MW.

Cette première phase du projet Géothermie Caraïbe a montré que le développement de la géothermie en Dominique présente un intérêt stratégique et patrimonial pour les régions Guadeloupe et Martinique, en permettant de la relier à une source d’approvisionnement énergétique s’inscrivant pleinement dans la politique locale, nationale et européenne de développement durable.

Objectifs

La phase 2 du projet Géothermie Caraïbe vise à préparer les conditions nécessaires à la mise en œuvre d’un programme de développement de la production d’électricité géothermique à l’échelle de la Caraïbe. Il s’appuie sur des cas concrets (Bouillante et La Dominique) afin de définir des méthodologies de travail pouvant être répliquées à d’autres états de la Caraïbe. L’accent est notamment mis sur l’excellence environnementale, la concertation publique et la communication, avec le souci de développer de futurs projets de géothermie parfaitement intégrés dans leur environnement et acceptés par les populations locales.

Programme des travaux

Le BRGM a en charge, pour la phase 2 du projet Géothermie Caraïbe, le volet "Communiquer et informer sur la géothermie". Un certain nombre de documents d’information et de communication ont été élaborés afin de valoriser le potentiel de la géothermie dans la Caraïbe, de faire découvrir les enjeux du développement de la géothermie haute énergie dans cette zone et de mieux faire appréhender les bénéfices aux niveaux environnemental, économique et social.

Résultats obtenus

Différents documents d’information et de communication ont été élaborés, parmi lesquels :

  • un site internet, dont l’objectif est de mieux informer sur le potentiel de la géothermie dans la Caraïbe et sur l’avancée du projet "Géothermie Caraïbe" ;
  • des documents d’information : brochures 8 pages, dépliant 3 volets, fiches synthétiques à destination du jeune public, du grand public et des décideurs et des leaders d’opinion. Plusieurs thématiques ont ainsi pu être abordées comme la géothermie dans les îles volcaniques antillaises avec des focus sur la Guadeloupe, la Martinique et La Dominique,  l’insertion de la géothermie dans la politique énergétique locale, les différentes étapes de la caractérisation d'un potentiel géothermique, le fonctionnement d’une usine géothermique,...

Des films ont également été réalisés pour expliquer et valoriser la géothermie productrice d’électricité aux Antilles en s’appuyant notamment sur les cas concrets de Bouillante (Guadeloupe), de la vallée de Roseau (Dominique) et du Lamentin (Martinique). Ces 4 films de 8 à 9 minutes, à destination du grand public et des collectivités, ont pour objectif de faire connaitre la géothermie productrice d’électricité aux Antilles et de faire prendre conscience des enjeux liés à son développement dans la Caraïbe.

Une étude d’avant-projet a aussi été menée sur la réalisation d’une maison de la géothermie, l’une à Bouillante et l’autre à Wotten Waven, afin de valoriser la relation entre géothermie et éco-tourisme. Cette étude a permis d’aboutir à  la définition d’un cahier des charges et à des pistes de réflexion, également applicables aux autres iles de la Caraïbe, sur l’implantation et le dimensionnement de ces maisons en Guadeloupe et en Dominique.

Partenaires

Interreg IV
Région Guadeloupe
Région Martinique
ADEME
Commonwealth de La Dominique
Agence Française pour le développement (AFD)
Caisse des Dépôts et Consignations
Électricité de Strasbourg (ES)