Développement de la filière Géothermie en Aquitaine : mise en place d’un animateur régional

17.08.2016
L’Aquitaine bénéficie de ressources géothermales importantes, qu’elles soient superficielles (de 10 à 200 m de profondeur), profondes (au-delà de 1000 m) ou intermédiaires (de 200 à 1000 m de profondeur). Actuellement, malgré ces atouts, l’utilisation de l’énergie géothermique en Aquitaine n’est pas à la hauteur de ses potentialités. La filière aquitaine est en effet insuffisamment structurée et représentée. Pour la dynamiser et faciliter l’émergence de projets à l’horizon de 2 à 3 ans, le BRGM, en partenariat avec l’ADEME, a mis en place un animateur pour le développement de la géothermie de la région Aquitaine.

La mission de l’animateur est d’assister les maîtres d’ouvrage, ainsi que leurs bureaux d’études, afin d’évaluer l’intérêt de recourir à la géothermie pour la fourniture d’énergie thermique sous forme de chaleur, d’eau chaude sanitaire, de rafraîchissement ou de froid à leurs bâtiments, ensembles de bâtiments, quartiers ou réseaux de chaleur, en fonction de la nature des besoins. Outre l'assistance à l'évaluation du potentiel local de la géothermie résultant du croisement des ressources et des besoins, le rôle de l’animateur est d’informer le maître d’ouvrage sur les aides publiques disponibles, les réglementations en vigueur, ainsi que les dispositifs de garanties spécifiques à la réalisation d’un forage, notamment en contexte géologique délicat.

Cartes des ressources de Géothermie très basse énergie (gauche) et basse énergie (droite) sur aquifères, extraites du site Géothermie Perspectives © BRGM

Cartes des ressources de Géothermie très basse énergie (gauche) et basse énergie (droite) sur aquifères, extraites du site Géothermie Perspectives. © BRGM

Contexte

L’Aquitaine bénéficie de ressources géothermales importantes, qu’elles soient superficielles, profondes ou intermédiaires.

C’est une des premières régions où s’est développée la géothermie en France, notamment à la suite des premiers chocs pétroliers de 1973 et 1979. En raison de ses aquifères profonds, c’est la seconde région en termes de puissance installée en basse énergie (après l’Ile-de-France).

Actuellement, malgré ces atouts, l’utilisation de l’énergie géothermique en Aquitaine n’est pas à la hauteur de ses potentialités. La filière aquitaine est en effet insuffisamment structurée et représentée. Les contraintes administratives (code minier, code de l’environnement,...) sont complexes à appréhender et les moyens techniques et financiers à mettre en œuvre sont très diversifiés. Peu d’entreprises ensemblières sont présentes en géothermie et la constitution d’un groupement, par opération, ne s’envisage que si la maîtrise d’ouvrage est déjà consciente de l’intérêt de cette filière d’énergie renouvelable. Pour toutes ces raisons, les techniques géothermiques parviennent difficilement à émerger. Bien qu’il existe quelques vecteurs d’information sur cette énergie via les Espaces Infos Energie (informations générales sur l’ensemble des énergies renouvelables à destination des particuliers), ou des sites spécialisés sur la géothermie mettant à disposition des données nécessaires à la réalisation d’opérations de géothermie (www.geothermie-perspectives.fr), il y a peu d’interlocuteurs spécialisés et neutres susceptibles de mener des actions de sensibilisation et de promotion de la filière, et d’apporter du conseil et de l’accompagnement de manière objective auprès des porteurs de projets.

Objectifs

Pour dynamiser la filière géothermique en Aquitaine et faciliter l’émergence de projets à l’horizon de 2 à 3 ans, le BRGM et la Direction régionale Aquitaine de l’ADEME ont mis en place un animateur géothermie sur cette région. Deux axes de travail sont dévolus à sa mission :   

  • Un rôle d’animation devant permettre d’accompagner la structuration d’une filière régionale ;
  • Un rôle de conseil et d’accompagnement technique auprès des porteurs de projets afin de faire émerger, dans les 2 à 3 ans, un maximum de projets exploitant cette EnR, économiquement rentables pour être aidés par l’ADEME en application des règles du Fonds Chaleur.

Programme des travaux

Axe 1 : Promotion des filières géothermiques pour convaincre et mobiliser : communication et formation
L’enjeu, en termes de promotion de la géothermie, est double : mieux comprendre le contexte et capitaliser sur les atouts. Les actions peuvent aller de la sensibilisation, via de l’évènementiel, à de la présence sur le terrain pour répondre à des questions concrètes. En voici quelques exemples :

  • Animation de réunions d’information auprès de collectivités, d’entreprises et de maîtres d’ouvrage potentiels ; visites et déplacements pour du conseil de proximité ; conception et diffusion de supports de communication ; mise en place d’une base de contacts « acteurs de la géothermie en Aquitaine » ; utilisation de sites spécialisés sur la géothermie (www.geothermie-perspectives.fr) ;
  • Veille technologique, juridique, administrative et organisationnelle sur les différentes étapes d’un projet géothermique ;
  • Échanges et retours d’expériences permettant de capitaliser les résultats d’opérations en faisant en sorte que les acteurs locaux soient partie prenante de projets et en ayant toutefois soin d’identifier les critères et paramètres à capitaliser pour chacune d’entre elles ;
  • Appui aux Espaces Info Energie (EIE) pour fournir des informations générales sur l’énergie géothermique en direction des particuliers ;
  • Mise en place de journées techniques ou sessions de formation générales ou spécifiques sur les filières géothermiques, en relation avec l’ADEME et  différents partenaires.

Il faut susciter des opportunités lorsqu’elles n’émergent pas spontanément. C’est sur ce point qu’un travail de compréhension est nécessaire car il faut identifier les freins qui sont souvent liés, en géothermie, à une méconnaissance qui conduit à involontairement ignorer toute forme de géothermie dans les processus de réflexion et de décision.

Axe 2 : Optimisation de l’usage du Fonds Chaleur : Assistance technique aux acteurs régionaux pour la concrétisation de projets
Cette assistance a pour objectif de conseiller et d’accompagner des projets et réalisations. Elle comporte, selon l’état d’avancement du projet et de la réflexion du maître d’ouvrage, les étapes suivantes :

  • Réalisation d’études de préfaisabilité technico-économique (ou « étude d’opportunité ») de projets géothermiques en appui au maître d’ouvrage et à son bureau d’études dédié ;
  • Appui à l’ADEME pour l’analyse critique de projets faisant l’objet de demandes de subventionnement ;
  • Appui à l’ADEME pour définir les termes de référence en vue de la rédaction de cahiers des charges par les maitres d’ouvrages publics ;
  • Retour d’expérience auprès des financeurs et des membres du Groupe de travail Géothermie en Aquitaine.

Le niveau d’accompagnement des projets est à adapter en fonction de leur nature et de la compétence technique dont dispose le maître d’ouvrage. Il n’est cependant pas question de se substituer aux professionnels mais de vérifier que les options proposées sont les bonnes et que les questions essentielles ont bien été posées.

Cette mission a pour objectif aussi bien de proposer des orientations que de dissuader lorsque les choix semblent inappropriés.

Par son action, l’animateur favorise l’émergence de projets concrets et remarquables à l’horizon de 2 à 3 ans. La réussite de ces projets constituera la meilleure vitrine (projets démonstrateurs) pour promouvoir l’essor d‘autres projets dans la région.

Résultats obtenus

Le rôle de l’animateur est de présenter les différentes filières de géothermie à des maitres d’ouvrages désireux de s’informer (Bergerac, 24 ; Mont-de-Marsan, 40) ou de chercher des solutions pour résoudre des problèmes d'exploitation (Saint Médard en Jalles, 33).

Depuis l’été 2015, 13 contacts ont été établis qui traitent de projets de géothermie basse énergie (USID de Pau, agglomération de Pau, projet "Plaine Rive Droite de Bordeaux Métropole", ville d’Oloron Sainte Marie) et de projets de géothermie très basse énergie. Parmi ces contacts, il est important de citer un intérêt marqué des domaines viticoles et agricoles où la géothermie peut permettre le chauffage et le rafraichissement des locaux et des processus de production.

Ainsi ce sont 14 notes relatives à des études d’opportunité de la géothermie, prenant en compte les ressources et les besoins, qui ont été publiées en appui à l’instruction des projets. Certaines ont été complétées au fur et à mesure du montage du projet, permettant d’aboutir à trois  réalisations achevées ou en cours : Château Pontet-Canet (33), commune d’Aubas (24) et communauté d’agglomération de Bergerac (24).

Partenaires

ADEME
Région Aquitaine
DREAL Aquitaine
Agence Locale de l’Energie et du Climat de Gironde (ALEC33)