Cartographie géologique et inventaire minier : trois nouveaux programmes en Afrique

25.01.2017
Appuyer le développement économique grâce à une connaissance géologique et minière actualisée, c’est l’objectif de trois récents projets pilotés par le BRGM au Tchad, au Malawi et au Cameroun.

Au Tchad

Après la reconstitution d’un fonds documentaire sur les travaux géologiques et de recherches minières et l’actualisation de la carte géologique à 1/1 500 000 du pays, le BRGM a signé avec le Tchad un contrat d’assistance technique visant la réalisation de l’inventaire minier des régions du Wadi Fira et de l’Enedi, dans l’est. L’objectif est d’identifier une minéralisation exploitable permettant, dans un proche avenir, de proposer aux investisseurs des secteurs cibles susceptibles d’une exploitation industrielle.

Avec un budget de 20,6 M€ sur 3,5 ans, le projet va mobiliser de nombreux experts du BRGM et plusieurs de leurs homologues tchadiens. Il comportera une étude documentaire des archives, l’interprétation des images satellites pour préparer les reconnaissances de terrain, la réalisation de levés de géophysique aéroportée, des prélèvements d’échantillons… avant l’intégration de ces données dans un système d’information géologique et minier et la production de cartes à 1/200 000. Un important volet de formation, fondé sur le compagnonnage, associera les géologues tchadiens à toutes les phases du programme.

Mission de reconnaissance dans l’est du Tchad. © BRGM

Mission de reconnaissance dans l’est du Tchad. © BRGM

Au Malawi

Un autre projet, "Geological Mapping and Mineral Assessment of Malawi" (GEMMAP), financé par la France via un contrat de désendettement et de développement avec le Malawi, va accompagner le pays dans la réalisation d’un programme de cartographie géologique et d’inventaire minier sur l’ensemble de son territoire. D’un montant de 10,2 M€, il sera mis en oeuvre sur 4,5 ans par un consortium conduit par le BRGM, avec pour partenaires GTK, le Service géologique de Finlande, et CGS, le Service géologique d’Afrique du Sud.

Il comprendra notamment l’actualisation de la couverture cartographique géologique du pays (quarante cartes au 1/100 000, dix cartes au 1/250 000 et une carte à 1/1 000 000), ainsi qu’un inventaire de son potentiel minéral, et intégrera une campagne de géochimie sur sédiments de ruisseaux, une cartographie des aléas naturels, une analyse du secteur de l’artisanat minier et la réalisation d’une base de données et d’un système d’information géo graphique. La formation des géologues malawites, intégrée au programme, s’effectuera sur le terrain, lors de stages ou dans le cadre de formations diplômantes (mastères et thèses).

Couverture cartographique géologique prévue dans le cadre du projet Malawi. © BRGM

Couverture cartographique géologique prévue dans le cadre du projet Malawi. © BRGM

Au Cameroun

Un programme de cartographie géologique et géochimique et de mise en place d’un système d’informations géologiques et minières a été engagé en 2016 par le BRGM au Cameroun, sur financement de la Banque mondiale et avec comme partenaires GTK (Finlande) et une société camerounaise (BEIG3). Doté d'un budget de 6,8 M €, il sera réalisé dans le cadre du projet de renforcement des capacités dans le secteur minier (PRECASEM).

D'une durée de 30 mois, le programme va mobiliser une quinzaine d'experts et concernera la partie centrale du pays, avec trois composantes principales :

  • la réalisation de treize cartes géologiques à 1/200 000 ;
  • l'exploration minière sur l'ensemble de la surface, avec le prélèvement d'un total d'environ 18 000 échantillons ;
  • la réalisation d'un système d'informations géologiques et minières pour la diffusion de l'information et la promotion du secteur minier du pays.

Le projet comporte également un volet de formation et de transfert de compétences auprès des acteurs scientifiques et institutionnels camerounais.

Réunion de lancement du projet à Yaoundé le 24 janvier 2017. © BRGM

Réunion de lancement du projet à Yaoundé le 24 janvier 2017. © BRGM