Gestion des environnements pollués : une approche intégrée

Pour la gestion des environnements pollués, le BRGM intervient dans deux domaines prioritaires : les pollutions des sols, sédiments et sites et les déchets miniers, industriels et ménagers.

Le BRGM adopte une approche intégrée pour prévenir les atteintes à l'environnement. Ses domaines de compétences concernent la gestion des sites, sols et sédiments pollués et les déchets (miniers, industriels et ménagers).

Le développement d’écotechnologies permettant de mettre en œuvre des procédés propres pour le traitement des déchets et des sites et sols pollués constitue un axe de développement important.

Pollution des sites, sols et sédiments

Dans le domaine de la gestion des sites, sols et sédiments pollués, le BRGM constitue la référence nationale pour la conception de diagnostics, la mise au point ou l’évaluation de procédés de surveillance et de réhabilitation d’environnements pollués par d’anciennes activités économiques (friches industrielles, anciens sites miniers).

Ces travaux visent :

  • la caractérisation des sources de pollution,
  • l’étude des mécanismes biogéochimiques liés à la mobilité des polluants,
  • l’évaluation et la maîtrise des risques liés aux pollutions et les impacts sur l’environnement,
  • la mise au point ou l’évaluation des procédés de dépollution, de mise en sécurité et de restauration des sites pollués.

Gestion des déchets

Dans le domaine de la gestion des déchets, le BRGM travaille à l’analyse, la modélisation et l’évaluation des filières de gestion des déchets et des matières premières secondaires (performances techniques, environnementales et économiques, acceptabilité sociale).

Ses équipes mettent au point des procédés de traitement des déchets fondés sur des processus physiques, physico-chimiques et biologiques, via des expérimentations multi-échelles et des modélisations. Ces procédés visent à :

  • la valorisation et le recyclage de déchets primaires et secondaires. Objectif : développer une économie circulaire, pour minimiser les impacts environnementaux et les prélèvements de ressources non renouvelables ;
  • la sécurité et la gestion durable des installations de stockage de déchets.

Une attention toute particulière est portée sur les procédés propres, économes en eau et en énergie, avec des émissions réduites vers l'environnement.

Des actions d'appui aux politiques publiques et aux acteurs économiques

Dans le cadre de son activité de gestion des environnements pollués et des déchets, le BRGM intervient en appui de partenaires publics et privés, en France et à l’international :

  • il développe des outils d'aide à la décision destinés aux autorités en charge des questions environnementales,
  • il réalise des missions d’appui aux services de l’Etat,
  • il assure des prestations de services à la demande d’industriels et de collectivités, dans le domaine de la gestion des déchets et de la gestion des sites pollués (prestations réalisées selon la norme NF X31-620) : études, assistance et contrôle,
  • dans le cadre du 2ème plan national santé environnement, il intervient dans la validation des diagnostics des sols des établissements accueillant des enfants et adolescents, situés sur des sites potentiellement pollués du fait d’anciennes activités industrielles,
  • il développe et gère des bases de données comme l’inventaire des anciens sites industriels (Basias), ou encore TERRASS pour la gestion et les échanges de terres excavées,
  • il participe à l’élaboration de réglementations, guides méthodologiques et normes environnementales,
  • il propose des formations professionnelles  aux personnels en charge de la gestion des sites pollués en France, et participe au transfert de savoir-faire à l'étranger.

Les écotechnologies, un axe de développement majeur

Préserver ou valoriser les ressources naturelles et l’environnement : tels sont les objectifs du travail de R&D sur les écotechnologies mené par le BRGM.

En savoir plus sur les travaux menés par le BRGM sur les écotechnologies