A la recherche des eaux souterraines : la rivière

12.10.2015

Le BRGM et le SIGES Aquitaine (Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Aquitaine) proposent de découvrir les différents accès aux eaux souterraines. La rivière.

A la recherche des eaux souterraines : la rivière

Le BRGM et le SIGES Aquitaine (Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Aquitaine) proposent de découvrir les différents accès aux eaux souterraines. La rivière. © BRGM - 2015

Transcription de la vidéo

On est sur le ruisseau de la Mouliasse qui est un affluent du Ciron. Et là, on est près du bourg de Landiras. Généralement, le débit va augmenter au fur et à mesure qu'on va vers l'aval. Alors ici, ce qu'on remarque, c'est que sur la partie amont, ici, on a encore un filet d'eau qui coule. Et sur la partie aval, tout le débit s'est perdu dans la roche. Ici, on est sur une zone où le cours d'eau va s'infiltrer dans les terrains sous-jacents. La rivière s'écoule de l'amont vers l'aval. Petit à petit, elle va s'infiltrer dans la roche pour, en fait, réapparaître un peu plus à l'aval au niveau de zones de source. Au niveau de lavoirs. Ici, on a une estimation de la perte dans la roche d'à peu près 60 litres par seconde. On met ces pertes en évidence par des mesures de débit qu'on va faire de l'amont vers l'aval, et par des mesures physico-chimiques où on va voir que l'eau n'a pas la même nature à l'amont et à l'aval. Très peu minéralisée à l'amont, très minéralisée à l'aval. De fait de son passage dans la roche.