Exploration du potentiel géothermique profond de Petite-Terre, Mayotte

14.09.2020
Depuis 2005, le BRGM mène un programme d’exploration du potentiel géothermique profond à Mayotte. La dernière étude, réalisée en 2019, a permis de conclure à un fort potentiel à Petite Terre. Une étude complémentaire est prévue en 2020, afin de préparer des forages d’exploration et de confirmer la présence de cette ressource.

Mesures géophysiques électromagnétiques en 2019 à Petite Terre (Mayotte), au large (à gauche) et à terre (à droite). © Pascal Tarits, Université de Brest Occidentale/IMAGIR/MAPPEM

Le besoin

En 2017, le mix électrique du département de Mayotte comprenait 5 % de production photovoltaïque, répartie sur plus de 70 installations sur l’île, et 95 % de production thermique diesel, assurée par les deux centrales exploitées par Electricité de Mayotte. Afin de diversifier ses sources d’approvisionnement en électricité, la Collectivité Départementale de Mayotte a mis en place depuis 2005 un vaste programme pour valoriser les énergies renouvelables, incluant l’évaluation du potentiel géothermique de Mayotte afin de produire de l’électricité.

Dans le cadre de ce programme, l’étude d’exploration géothermique réalisée par le BRGM, entre 2005 et 2008, à Mayotte, a permis d’identifier la zone de Petite Terre comme le secteur présentant des indices d’une potentielle ressource géothermale active profonde (> 1 000 m) de haute température (> 200 °C), susceptible d’être utilisée pour la production d’électricité. Suite à cette première étude, afin d’établir l’existence d’une zone d’intérêt géothermique et de la localiser avec précision, il était nécessaire de mettre en œuvre un programme d’exploration profonde, incluant notamment la réalisation de forages d’exploration. Etant donné le coût et la complexité d’un tel programme, une étape préalable, a été réalisée par le BRGM avec l’appui de l’ADEME Mayotte de juin 2018 à décembre 2019, afin de définir et dimensionner au mieux la campagne d’exploration au regard des objectifs et des incertitudes spécifiques à Petite Terre.

Les résultats

Dans le cadre de ce projet, les nouvelles données géoscientifiques (notamment géophysiques) qui ont été collectées ont permis de confirmer le fort potentiel géothermique profond à Petite Terre, mais également la nécessité de réaliser plusieurs forages d’exploration profonds (pouvant aller jusqu’à 2 000 m de profondeur) afin de :

  • caractériser la nature des formations géologiques ;
  • identifier les différentes arrivées d’eau, leur température et leurs caractéristiques physico-chimiques ;
  • déterminer la perméabilité du réservoir ;
  • estimer la capacité de production électrique de ce dernier.

Pour y parvenir, et avant toute exploration par forage, il est recommandé de réaliser, dans un premier temps, une étude complémentaire qui définira l’implantation des forages et évaluera leur probabilité de succès. Cette étude pourra s’appuyer sur des travaux géoscientifiques (e.g. géologiques, géophysiques, géochimiques et hydro-thermiques) ciblés sur Petite Terre, mais également sur la valorisation des données acquises par le Réseau de Surveillance Volcanologique et Sismologique de Mayotte (REVOSIMA), mis en place en raison de l’activité sismo-volcanique exceptionnelle observée depuis mai 2018 au large de Mayotte, vraisemblablement en lien avec la présence d’une ressource géothermale de haute température.

L’utilisation

L’étude complémentaire d’implantation des forages d’exploration, qui devrait débuter au cours du deuxième semestre 2020, permettra de rassembler les éléments géoscientifiques nécessaires à toute prise de décision d’investir dans des forages d’exploration. En fonction des résultats, il conviendra de réaliser les forages afin de confirmer la présence d’une ressource géothermale exploitable et de l’estimer quantitativement. Cette information constituera un des éléments clés afin de pouvoir passer à la phase suivante d’exploitation de la ressource géothermale de Petite Terre pour produire de l’électricité, et ainsi potentiellement augmenter significativement la part d’énergie renouvelable dans le mix énergétique de Mayotte (plusieurs dizaines de pourcents de la production totale).

Ils en parlent

« La géothermie est une énergie renouvelable pilotable qui représente une solution viable pour répondre à notre besoin d’autonomie énergétique. Grâce au concours du BRGM, l’étude a permis d’affirmer l’existence d’un potentiel géothermique profond sur Petite Terre. Désormais, il faut préciser ces résultats avec une phase exploratoire plus approfondie. Elle confirmera la possibilité d’exploiter une ressource géothermale pour produire de l’électricité et ainsi augmenter la part d’énergie renouvelable dans le mix énergétique de Mayotte. »

Yann Le Bigot, Ingénieur énergie, ADEME

LES PARTENAIRES

  • Conseil Départemental de Mayotte
  • ADEME Mayotte
  • Agence Française de Développement
  • Electricité de Mayotte

RAPPORTS PUBLICS

Etude de définition d’un programme d’exploration du potentiel géothermique profond à Petite-Terre (Mayotte) - Rapport final.