DGE-Rollout : Soutenir l’expansion de l'énergie géothermique profonde en Europe

05.09.2019
Le projet européen DGE-Rollout vise à soutenir l’expansion de l'énergie géothermique profonde en Europe du Nord-Ouest pour la fourniture de chaleur haute température afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’utilisation visée concerne les entreprises industrielles et agricoles et les centrales thermiques pour les réseaux de chauffage urbain.

Logo du projet DGE Rollout

Enjeux et besoins

L’Europe du Nord-Ouest doit réduire ses émissions de CO2, dont une source majeure est la production d’électricité et de chaleur utilisant des combustibles fossiles. Ceux-ci pourraient être majoritairement remplacés par l’utilisation de la géothermie profonde (DGE). Cependant, l’exploration de la DGE dans la plupart des régions de l’Europe du Nord-Ouest requiert une expertise et des technologies spécifiques en raison des conditions géologiques complexes rencontrées dans la zone frontalière: Allemagne, France, Pays-Bas et Belgique.

L’objectif de DGE-ROLLOUT est de produire de l’énergie et de réduire les émissions de CO2 en remplaçant les combustibles fossiles par l’utilisation de la DGE en Europe du Nord-Ouest pour l’apport en haute température. Ce but sera atteint grâce à la cartographie et la mise en réseau, à la mise en place de stratégies innovantes d’aide à la décision et à l’exploration, ainsi qu’à l’optimisation de la production.

Résultats attendus

Site des futurs forages de Géothermie Profonde pour suppléer la production d’électricité par lignite de la centrale de Weiweiler, Allemagne (Weisweiler, 2019). © BRGM - C. Dezayes

Site des futurs forages de Géothermie Profonde pour suppléer la production d’électricité par lignite de la centrale de Weiweiler, Allemagne (Weisweiler, 2019). © BRGM - C. Dezayes

Cette optimisation sera testée pour deux sites pilotes (Balmatt, Belgique et Bochum, Allemagne), grâce à des pompes à chaleur haute température, au stockage thermique et à de nouveaux schémas de production de chaleur en cascade. Cela se traduira par une réduction de CO2 de 25.000 t/an. En réalisant d’autres sites en Allemagne, en France, en Belgique et aux Pays-Bas, un niveau de 160.000 t/an pourrait être atteint d’ici 2022. Dix ans après la fin du projet, 1.600.000 t/an sera atteint, avec la possibilité d’atteindre 7.000.000 t/an sur le long terme.

D’autres activités viseront à développer des stratégies innovantes d’aide à la décision et à l’exploration, moins chères, fiables et minimisant les risques, ainsi qu’un atlas 3D reprenant la complexité géologique, le tout formant la base pour l’utilisation de la DGE. La mise en place des outils DGE visant à augmenter l’acceptation sociale sera évaluée, les conditions légales ainsi que les modèles économiques pour les entreprises seront analysés. Un réseau "NWE-DGE" (géothermie profonde en Europe du Nord-Ouest) sera instauré afin d’ancrer les résultats et les investissements après la fin du projet.

Rôle du BRGM

La contribution du BRGM sera principalement axée sur l’étude du potentiel de géothermie profonde dans les calcaires du Carbonifère des Hauts de France.

Partenaires

  • Geologischer Dienst NRW
  • DMT GmbH & Co. KGt
  • EBN B.V.
  • Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique
  • International Geothermal Centre, Hochschule Bochum
  • RWE Power AG
  • TNO
  • Technische Universität Darmstadt
  • VITO
  • BRGM