Nappes d'eau souterraine au 1er octobre 2020

12.10.2020
En septembre, la vidange continue sur une grande partie du territoire et les niveaux des nappes phréatiques restent globalement en baisse.

Carte de France de la situation des nappes au 1er octobre 2020. © BRGM

Durant le mois de septembre, la vidange se poursuit et la plupart des niveaux de nappes sont en baisse. Les épisodes pluviométriques survenus en septembre ont impacté uniquement les nappes réactives du sud du territoire. On observe sur ces dernières une stabilisation de leurs niveaux.

Le bénéfice de la recharge abondante de l’hiver dernier se ressent toujours et la situation au mois de septembre reste satisfaisante sur une grande partie ouest du territoire. Les niveaux des nappes sont particulièrement hauts en Corse, sur le pourtour méditerranéen et sur le Bassin aquitain. La situation des nappes est dégradée dans l’est, avec des niveaux bas à très bas dans les régions Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et en Limousin. Ces secteurs accusent plusieurs recharges successives déficitaires.

En octobre, les tendances devraient s’inverser sur les nappes réactives et la situation pourrait s’améliorer. Concernant les nappes inertielles, les tendances devraient rester orientées à la baisse ou se stabiliser mais la situation ne devrait évoluer que modérément.

POUR ALLER PLUS LOIN

Consulter la note d'information sur l'état des nappes d'eau souterraine

Télécharger la carte de France de la situation des nappes au 1er octobre 2020