Nappes d'eau souterraine au 1er novembre 2020

13.11.2020
En octobre 2020, les niveaux des nappes phréatiques sont en phase de transition. Les précipitations importantes et la mise en dormance de la végétation permettent d’initier une recharge des nappes.

Carte de France de la situation des nappes au 1er novembre 2020. © BRGM

Les niveaux sont en hausse sur les nappes réactives et les secteurs les plus arrosés tandis que les niveaux des nappes inertielles et des secteurs en déficits pluviométriques sont toujours en baisse ou se stabilisent.

La situation au mois d’octobre est satisfaisante sur une grande partie ouest du territoire. Sur ce secteur, le bénéfice de la recharge abondante de l’hiver dernier se ressent toujours, auquel s’ajoutent les apports de ce début de recharge. Les niveaux des nappes sont particulièrement hauts dans le bassin Adour-Garonne et en Bretagne.

La situation des nappes reste dégradée dans l’est. Les niveaux sont bas à très bas dans les régions Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et en Limousin. La recharge a cependant débuté et la situation s’améliore lentement.

En cette fin d’année, les tendances dépendront de la pluviométrie. La recharge devrait se généraliser à l’ensemble des nappes et la situation s’améliorer.

POUR ALLER PLUS LOIN

Consulter la note d'information sur l'état des nappes d'eau souterraine

Télécharger la carte de France de la situation des nappes au 1er novembre 2020