Programme complémentaire à l’Observatoire de la Côte Aquitaine - Levé MNT post-tempête 2014

11.08.2016
La succession de plusieurs évènements de forte agitation météo-marine entre novembre 2013 et mars 2014 a généré un contexte érosif "exceptionnel" sur le littoral sableux aquitain. Un recul généralisé du trait de côte de plusieurs mètres a été observé. Afin d’estimer les volumes de sable déplacés, les reculs maximums et les zones d’érosion et d’accrétion à l’échelle du littoral, l’acquisition de données topographiques précises avec une bonne résolution spatiale a été réalisée en octobre 2014 afin d’établir un Modèle Numérique de Terrain (MNT) de l’ensemble du littoral aquitain (hors Bassin d’Arcachon).

A la suite des événements de forte agitation météo-marine survenus entre novembre 2013 et mars 2014, les partenaires de l’Observatoire de la Côte Aquitaine (OCA) ont souhaité disposer d’un bilan sur l’état du littoral post-tempête. Le programme complémentaire "Levé MNT post-tempête" vise à disposer d’un Modèle Numérique de Terrain (MNT) du littoral permettant d’estimer l’impact de ces tempêtes hivernales.

Dans un premier temps, il s’agit d’acquérir un MNT par LIDAR aéroporté au sortir de l’hiver 2013-2014. Ce MNT LIDAR sera ensuite comparé à un MNT par stéréoscopie aéroportée réalisé un an plus tard, au sortir de l’été 2015. L’objectif est double : obtenir des informations topographiques de bonne résolution spatiale sur l’ensemble du littoral pour dresser un bilan post-tempête et comparer les méthodes (LIDAR vs stéréoscopie) pour obtenir rapidement, et à coût raisonnable, un MNT de l’ensemble du littoral aquitain en complément des suivis annuels du trait de côte effectués avec un DGPS.

Comparaison entre le LIDAR 2012 et le LIDAR 2014 post-tempête

Comparaison entre le LIDAR 2012 et le LIDAR 2014 post-tempête.

Contexte

La succession de plusieurs évènements de forte agitation météo-marine entre novembre 2013 et mars 2014 a généré un contexte érosif "exceptionnel" sur le littoral sableux aquitain.

Un recul généralisé du trait de côte de plusieurs mètres (5 à 10 m en moyenne, jusqu’à 20 m par endroit) a été observé, de même qu’un abaissement de l’altitude des plages de 1 à 2 mètres.

Objectifs

Afin d’estimer les volumes de sable déplacés, les reculs maximums et les zones d’érosion et d’accrétion à l’échelle du littoral, l’acquisition de données topographiques précises (20 cm) avec une bonne résolution spatiale (moins de 2 m), par levé Lidar aéroporté, a été réalisée en octobre 2014 afin d’établir un Modèle Numérique de Terrain (MNT) de l’ensemble du littoral aquitain (hors Bassin d’Arcachon).

En outre, le projet prévoit de faire un levé par stéréoscopie aéroportée fin 2015 pour vérifier de manière quantitative la durabilité, ou non, des effets des dernières érosions. Le projet vise également à comparer les deux méthodes d’acquisition, en prévision des futurs suivis annuels ou à mettre en œuvre à la suite d’événements tempétueux.

Programme des travaux

En 2015, le programme d’action a consisté à :

  • réaliser un levé stéréoscopique aéroporté de l’ensemble du littoral ;
  • analyser le MNT stéréo obtenu ;
  • comparer les données MNT LIDAR de 2014 avec les données MNT stéréo de 2015 et les données DGPS acquises (suivis annuels et suivis spécifiques aux acquisitions des MNT).

Résultats obtenus

En 2015, une première analyse du MNT LIDAR produit par l’IGN en octobre 2014 a été effectuée. Il s’agissait notamment de faire la comparaison entre le levé LIDAR de 2012 et celui de 2014. Les orthophotos acquises en même temps que le LIDAR ont permis de tracer le trait de côte 2014 et d’enrichir ainsi la base de données SIG de l’Observatoire de la Côte Aquitaine (OCA).

En 2015, le prestataire pour la réalisation du MNT par stéréoscopie a été sélectionné à l’issue d’une consultation. L’Avion Jaune a ainsi procédé à l’acquisition des données en novembre 2015.

Partenaires

Préfecture - Secrétariat Général pour les Affaires Régionales (SGAR)
Région Aquitaine
IGN