Organisation des Systèmes d’information scientifique et technique du BRGM

11.08.2016
Dans le cadre de ses différentes missions liées à la gestion et à la diffusion de l’information géoscientifique, le BRGM met en œuvre des logiciels, des bases de données et des sites Web pour répondre aux besoins de l’établissement (géologie, risques, eau, après-mine, etc.) et aux attentes des partenaires qui se sont associés à l’établissement pour co-gérer leurs systèmes d’information.

Afin d’organiser les applications et de rechercher une mutualisation des moyens techniques et humains, une coordination transverse des systèmes d’information scientifique et technique a été élaborée :  cartographie et mise en cohérence des différentes applications en évitant les réplications, élaboration de services techniques communs réutilisables par toutes les applications et amélioration de la qualité des productions informatiques sont les principaux challenges sur lesquels le projet s’est engagé.

Le service d'authentification unifié du BRGM © BRGM

Le service d'authentification unifié du BRGM. © BRGM

Contexte

Dans le cadre de ses différentes missions liées à la gestion et à la diffusion de l’information géoscientifique, le BRGM met en œuvre des logiciels, des bases de données et des sites Web qui répondent aux différents domaines d’expertise de l’établissement (géologie, risques, eau, après-mines, etc.). De nombreux projets d’appui aux politiques publiques et scientifiques sont amenés à élaborer des systèmes dédiés au cycle de vie de la production scientifique ; le BRGM est ensuite en charge d’en garantir la bonne utilisation et le bon fonctionnement.

Aujourd’hui, le BRGM intervient sur plusieurs dizaines d’outils informatiques assurant la saisie/collecte de l’information (observations de terrain, capteurs, analyses bibliographiques, résultats scientifiques,..) ainsi que la capitalisation de ces données dans plus d’une centaine de bases de données scientifiques et techniques. La diffusion de plus de 200 types de données  se concrétise au travers d’une vingtaine de sites Internet différents.

Cette richesse montre la qualité de la production scientifique et technique du BRGM et des partenaires qui se sont associés à l’établissement pour co-gérer leurs systèmes d’information. Cette production reste néanmoins à organiser au sein d’un ensemble de systèmes d’information pilotés et rationnalisés.

Objectifs

Organiser les outils de la gestion et de la diffusion de l'information scientifique et technique est l'un des enjeux que le BRGM s'est fixé. Trois axes d'amélioration ont été identifiés et traités :

  • Une meilleure cartographie des applications scientifiques et techniques dédiées aux données, portées par le BRGM ou en partenariat avec l'État, les collectivités, d'autres établissements publics nationaux ou européens. ;
  • Une mutualisation des moyens techniques entre les systèmes d'information pour éviter la duplication des fonctions et des services informatiques, améliorer la sécurité et rationnaliser les référentiels communs de données et de services. ;
  • Une amélioration de la gouvernance des systèmes d'information structurants de l'établissement sans pour autant diminuer l’innovation ou contraindre l’ouverture des données publiques.

Programme des travaux

La cartographie des systèmes d’information scientifique et technique (SIST) opérés par le BRGM a permis d’identifier les principaux systèmes d’information et de regrouper les différents outils, bases de données et sites Internet dans le domaine scientifique et technique. Cette cartographie accompagne la démarche lancée par le BRGM autour du pilotage des systèmes d’information dans le cadre du Système de Management de la Qualité de l’établissement. Cette cartographie identifie 10 grands systèmes d’information correspondant aux principaux domaines thématiques de l’établissement et à ses missions transverses.

Cartographie des SIST © BRGM

Cartographie des SIST. © BRGM

La définition et la mise en œuvre de services numériques communs pour l’ensemble des besoins des systèmes d’information a permis de limiter la redondance des services, portant en particulier sur des outils et des solutions, et la nécessité de travailler à leur redéveloppement pour chaque projet. Ces services concernent aussi bien des composants technologiques que des services à l’usager :

  • authentification d’un utilisateur sur un outil informatique ;
  • services de diffusion de données cartographiques, ainsi qu’accès aux référentiels géographiques ;
  • services de suivi des statistiques de consultation des sites Internet ;
  • services de traitement de données ;
  • services de gestion des anomalies et de support aux utilisateurs.

La "Forge" logicielle du BRGM © BRGM

La "Forge" logicielle du BRGM. © BRGM

La conception et la mise en œuvre de méthodologies pour accélérer la conception et la réalisation de projets de systèmes d’information a permis notamment de standardiser les processus d’affectation des moyens de développement. Le nombre croissant et la complexité des besoins des utilisateurs en termes d’outils numériques ont pu être traités par l’élaboration d’une chaine de traitement dédiés aux développements informatiques. Cette tache a également contribué à déployer des outils facilitant la vie au quotidien des équipes informatiques (intégration continue des développements, outils de formalisation des tests des applications,…). 

Résultats obtenus

En deux années, le projet a permis de structurer les différents systèmes d’information du BRGM et d’apporter une réponse plus coordonnée aux besoins des utilisateurs. Les exemples suivants illustrent la mise en pratique de cette organisation :

  • le service d’authentification est maintenant utilisé par toutes les nouvelles applications du BRGM et de ses partenaires : Système d’Information Référentiel Géologique Français, Geothermie de Minime Importance, Géorisques,…
  • les applications nécessitant l’accès à des référentiels géographiques s’appuient toutes sur les mêmes services numériques (IGN,…) garantissant leur actualisation annuelle automatiquement ; 
  • toutes les applications publiées dans l’infrastructure informatique du BRGM sont maintenant contrôlées par des tests de sécurité renforcés ;
  • les délais de déploiement et de mise à disposition des utilisateurs sont réduits par le système de déploiement automatique des sites Web ;
  • la cartographie des applications permet d’identifier les sites de référence (InfoTerre, Ades, Géorisques, MineralInfo,…) concourant à réduire le nombre de sites Internet satellites, difficiles à maintenir dans la durée.

Partenaires

Ministères
ONEMA
MNHN
Partenaires technologiques des Systèmes d’Information