ENERGIC OD, Réseau Européen pour la Rediffusion de l’Information Géospatiale aux Communautés d’Utilisateurs - Open Data

19.10.2016
Le projet ENERGIC OD, Réseau Européen pour la Rediffusion de l’Information Géospatiale aux Communautés d’Utilisateurs - Open Data, a été officiellement lancé le 6 novembre 2014 au cours d’une réunion qui s’est tenue dans les bureaux luxembourgeois de la Commission européenne.

drapeau_europe_175

Prévu pour une durée de 3 ans à compter du 1er octobre 2014, le projet ENERGIC OD (European NEtwork for Redistributing Geospatial Information to user Communities - Open Data) s’inscrit dans le programme-cadre pour la Compétition et l’Innovation (CIP) de la Commission européenne. A ce titre, il bénéficie d’un cofinancement européen à hauteur de 2,36 M d’euros pour un budget global de 5,36 M d’euros.

Promouvoir la production d’applications et de services basés sur des données Open Data

L’objectif du projet est de promouvoir la production d’applications et de services, basés sur des données Open Data et orientés vers de nouveaux usages, tout en levant des verrous technologiques générés par l’hétérogénéité des données géographiques et le manque d’interopérabilité des standards.

Pour ce faire, le projet s'appuie sur une architecture spécifique et des outils (brokers) déjà élaborés et éprouvés lors de précédents projets de recherche européens. Ces outils opèrent comme des "convertisseurs de format" : les données entrantes (par nature hétérogènes) sont centralisées et traitées par une plateforme dite "Hub Virtuel", pour ensuite être facilement réutilisables sous des formats standards et interopérables.

L’application mobile Trait de côte (Coastline)

Phénomène naturel, l’érosion côtière est devenue un enjeu majeur en France comme en Europe. Divers facteurs ont accéléré l’érosion côtière de nos rivages : des changements climatiques responsables de l’élévation du niveau de la mer ou de catastrophes naturelles plus violentes (tempêtes, marées, inondations,…) aux impacts économiques (urbanisation, tourisme,…).

La surveillance et la protection des zones côtières requièrent de la part des gouvernements et décisionnaires des mesures et des politiques adaptées à ces menaces. A divers niveaux, les acteurs doivent anticiper et adapter la gestion économique et environnementale, la prévention et l’information des populations régionales ou locales.

Dans ce contexte, l'application mobile "Trait de côte" (Coastline), réalisée par le BRGM dans le cadre du projet ENERGIC OD, est un outil facilement utilisable mis à la disposition des experts chargés de la surveillance du trait de côte et des citoyens qui souhaitent s’impliquer dans l’observation des zones côtières : un outil innovant alliant ouverture des données et collecte participative d’information.   

L'application met à la portée de chacun des données ouvertes concernant le trait de côte et permet aux utilisateurs de venir enrichir la connaissance scientifique. L’outil permet aux utilisateurs authentifiés de faire des constats et des relevés intéressant les scientifiques et pouvant être mis à disposition du public.

Application mobile Trait de côte

Exemples d'écrans de l'application mobile Trait de côte (Coastline).

PARTENAIRES

Le projet rassemble 15 partenaires issus de 5 nations membres de l’UE : Italie, France (AFIGEO, Alkante, BRGM, CNRS et Depth France), Allemagne, Espagne et Pologne.

Il est coordonné par le Consiglio Nazionale delle Ricerche - Istituto sull’Inquinamento Atmosferico (CNR-IIA) en Italie.

POUR ALLER PLUS LOIN

Visitez le site Web du projet ENERGIC OD

Consulter les archives de la newsletter du projet

En savoir plus sur l'application mobile Coastline

Télécharger l'application Coastline pour Android