Minéralogie, texturologie, physico-chimie des interfaces

Ce programme transverse s’intéresse aux roches, minerais, matériaux manufacturés et déchets, sols et sédiments. Il vise le développement d’outils et méthodes couvrant l’identification et la quantification des phases constitutives, l’étude de leur cristallinité et de leur organisation, et la mesure de leurs propriétés physico-chimiques et texturales.

Trois champs d’application en bénéficient :

  • dans le champ des géoressources, développement d’une minéralogie à forte résolution pour aborder à des échelles nouvelles les processus d’altération dans les formations superficielles ou les processus de métallogenèse dans des formations porteuses de métaux stratégiques,
  • dans le champ des sciences de l’environnement, focalisation sur les matériaux finement divisés, dont la réactivité dans l’environnement est à quantifier. Cette approche implique de développer des moyens d’analyse originaux, notamment le couplage d’outils (MEB-EDS-Raman),
  • dans le domaine des écotechnologies, grâce à l’accès à une connaissance fine des propriétés de la matière solide, contribution à la validation des métrologies in situ ou les performances de procédés originaux.