Gîtologie et métallogénie des matières premières minérales

Développer les connaissances sur la genèse, la nature et le contrôle de la mise en place des gîtes minéraux, afin de développer des outils d’exploration (géochimie, géophysique) et d’évaluation de potentiel… Tel est l’objet de ce programme.

Le programme "Gîtologie et métallogénie des matières premières minérales" inclut la réalisation de travaux de terrain, de l’exploration jusqu’à l’estimation des ressources afin :

  • de comprendre les paramètres géodynamiques, géologiques et physicochimiques à l’origine des concentrations minérales,
  • d’établir des modèles gîtologiques permettant de guider l’exploration de gisements de matières premières minérales.

Le programme, qui s’inscrit dans la continuité du projet cadre MINMET, intègre trois thèses et un projet de mission consacrés aux métaux stratégiques :

  • métaux de la filière solaire photovoltaïque (Cd, In, Ga, Ge),
  • métaux rares liés aux pegmatites et granites à métaux rares (Li, Be, Nb…),
  • gisements stratiformes de fluorine du Morvan,
  • métaux rares des carbonatites du sud du Maroc (terres rares, Nb et Ta) et de certaines coulées basaltiques (terres rares).

Une quatrième thèse est consacrée à la distribution spatio-temporelle des gisements à or de l’arc égéen, tandis qu’un projet CNRT (Centre national de recherche technologique) s’intéresse aux teneurs en Ni et Co des latérites de Nouvelle-Calédonie.

Des passerelles sont créées avec les autres programmes de l’axe programmatique, en particulier sur les ressources secondaires dont le protocole de caractérisation est similaire à celui des ressources primaires abordées ici.