"La géologie moderne doit répondre aux nouveaux besoins de la société"

29.10.2013
Interview de Didier Bonijoly, directeur adjoint des Géoressources au BRGM. Environnement, risques, énergies renouvelables, métaux stratégiques… La géologie moderne doit répondre aux nouveaux besoins de la société.

La géologie évolue avec les besoins des sociétés. Quels changements vit-on aujourd’hui ?

L’histoire de la géologie évolue avec celle des sociétés qu’elle sert : besoin d’accéder d’abord aux ressources minières à la fin du 19e siècle, puis besoin d’accompagner le développement industriel (avec le charbon, les métaux, les hydrocarbures) au 20e. Aujourd’hui, ces besoins évoluent : il s’agit toujours de trouver des ressources, mais avec des objectifs stratégiques nouveaux ! Maîtrise de l’environnement, gestion des risques, énergies renouvelables à partir des ressources du sous-sol, ou recherche de métaux stratégiques, sont au coeur de la géologie moderne qui doit répondre aux nouveaux besoins des sociétés.

Quelles en sont les conséquences concrètes ?

La géologie, et donc le BRGM, intervient au sein d’une réflexion globale sur la transition énergétique et la maîtrise du risque. Ainsi nous souhaitons participer aux premiers projets de recherche scientifique sur la faisabilité des stockages de l’hydrogène dans le sous-sol. Le BRGM apporte également son expertise dans la caractérisation de l’aléa dans différentes régions concernées par la présence d’amiante dans l’environnement naturel, en particulier en Haute-Corse et en Nouvelle-Calédonie. Ne passons tout de même pas sous silence les grands projets emblématiques, plus "classiques" comme le Référentiel géologique de la France (RGF) qui prend son envol avec la réalisation d’un démonstrateur sur les Vosges et l’Alsace, ou cette carte géologique de Mayotte, ou encore une autre réalisée au Maroc pour valoriser son potentiel minier…

Quels sont les impacts des aléas géologiques sur la santé ?

Dans le cadre de la prévention des risques liés à l’exposition des populations à l’amiante environnemental, le BRGM réalise des cartes départementales de l’aléa dans les régions les plus concernées (arc alpin, Haute- Corse, Massif armoricain, Pyrénées…). Au fur et à mesure de leur réalisation, ces cartes sont rendues publiques et consultables via le site InfoTerre, permettant ainsi aux autorités et aux administrations locales de se saisir efficacement du problème.