Ouverture du BRGM à la société civile en région Pays de la Loire (2016)

30 Août 2016 - Nantes
Le BRGM contribue au dialogue science-société. A cette fin, il organise des réunions d'échanges en régions. En Pays de la Loire, une réunion a eu lieu le 30 août 2016 à Nantes.

En tant qu'établissement public de recherche et d'expertise, le BRGM contribue au dialogue science-société dans ses différents domaines d’activités.

Des réunions de dialogue en régions avec les représentants des organisations non gouvernementales environnementales

Les représentants du BRGM en régions organisent des réunions de dialogue avec les représentants du monde associatif sur des problématiques régionales liées à l'environnement dans les domaines d’expertise du BRGM qui ont déjà fait l’objet de publications.

Ces réunions permettent d'établir un dialogue ouvert et constructif. Elles favorisent la mise en commun des savoirs, des "non-savoirs" et l’expression des attentes et des questionnements de chacune des parties, dans le respect d’une déontologie qui garantit la transparence et la confiance dans les échanges tout en préservant l’indépendance de jugement des uns et des autres.

POUR ALLER PLUS LOIN

En savoir plus sur l'ouverture à la société civile du BRGM en régions

Résumé de la réunion du 30 août 2016 à Nantes

Sujet abordé

Ressources en eaux souterraines en Loire-Atlantique et leur utilisation durable.

Date et lieu

Mardi 30 août 2016 à la Direction régionale Pays de la Loire du BRGM à Nantes (44).

Programme

  • Présentation des travaux du BRGM sur les ressources en eaux souterraines en Loire-Atlantique
  • Tour de table des attentes des participants
  • Discussion autour de la thématique et des enjeux pour le territoire

Participants

12 participants issus des organismes suivants :

  • Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement (CPIE) Logne et Grand-Lieu ;
  • France Nature Environnement (FNE) Pays de la Loire ;
  • Bretagne vivante (Société pour l'étude et la protection de la nature - SEPNB) ;
  • Union Départementale des Associations de Protection de la Nature, de l'Environnement et du Cadre de Vie de Loire-Atlantique (UDPN 44) ;
  • Association des citoyens opposés à la carrière de trop (commune de Quilly) ;
  • Sauvegarde de l’Anjou ;
  • Mouvement National de Lutte pour l’Environnement (MNLE) Pays de la Loire ;
  • Conseil de développement Nantes ;
  • Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) de Loire-Atlantique.

Présentation

Télécharger la présentation "Ressources en eaux souterraines en Loire-Atlantique et leur utilisation durable"

Attentes et questionnements des participants, discussions

Quels est l’impact du biseau salé sur la qualité de la ressource en eau potable ?

Le BRGM  ne réalise pas de mesure de salinité actuellement en Loire-Atlantique sur les champs captant.

Le BRGM étudie-t-il l’impact du changement climatique sur la recharge des nappes ?

Oui, à l’échelle des grands bassins versants ; des travaux complémentaires seraient nécessaires pour y répondre à l’échelle locale.

Quel est l’impact des prélèvements pour l’irrigation sur la ressource en eau souterraine en périodes hivernale et estivale ? Le BRGM en assure-t-il le suivi ?

Oui, le BRGM intervient à l’occasion de la mise en place des SAGE à l’échelle des bassins-versants ou par portion de bassin-versant.

L’impact des drainages est-il accentué par le changement climatique ?

A ce jour, il n'y a pas d'étude sur l'influence du changement climatique sur les drainages agricoles à une échelle départementale.

Quel est le rôle du BRGM dans l’ouverture des carrières ?

Les demandes sont instruites par l'administration, il peut arriver que les services instructeurs sollicitent le BRGM pour une expertise ponctuelle du dossier.

Le BRGM est-il intervenu sur des questions de l'État concernant les prélèvements d’eau hivernaux ?

Non, pas en Pays de la Loire mais il y en a eu en Poitou-Charentes.

Le BRGM intervient-il sur les curages de ports ?

Non, la Direction régionale Pays de la Loire du BRGM n’intervient pas directement.

Quelle est la solution pour traiter la "présence" de rouille dans l'eau ?

Il faut aérer l’eau de façon à faire précipiter le fer.

Le BRGM intervient-il dans le suivi de la sismicité des terrains ?

Non, la Direction régionale Pays de la Loire du BRGM n’intervient pas directement sur le suivi (il y a des réseaux nationaux), mais il aide la puissance publique à communiquer.

Un représentant du CPIE exprime ses attentes en matière de regard sur la vulnérabilité des nappes et du sous-sol en Loire Atlantique, notamment les  zones prioritaires de captage, sur la communication grand public, sur la vulnérabilité de la ressource en eau en Loire-Atlantique et sur la sensibilisation des riverains… Il manifeste son intérêt pour développer un partenariat CPIE-BRGM sur ces sujets.

Un représentant de FNE fait le constat qu’il y a nécessité d’éduquer le public et les décideurs sur les notions de base : aquifères, nappes, puits et herbicides, temps de renouvellement des nappes…

Combien y a-t-il d’hydrogéologues à la Direction régionale Pays de la Loire du BRGM ?

Deux hydrogéologues et deux chimistes.

Quelle est la part d’activité commerciale de la Direction régionale Pays de la Loire du BRGM ?

La part d’activité commerciale de la Direction régionale Pays de la Loire du BRGM représente 1% de l’activité globale.

Quelles sont les études en cours à la Direction régionale Pays de la Loire du BRGM ?

  • Géologie : Patrimoine géologique en Pays de la Loire pour la DREAL.
  • Ressources minérales : Schéma des carrières pour la DREAL.
  • Géothermie : Une étude en Anjou.
  • Eau : Réseau patrimonial de suivi des eaux souterraines de la région, suivi des captages AEP dans le Maine-et-Loire. 
  • Après-mine : Quel est le positionnement du BRGM par rapport à Variscan ? Variscan est une société privée totalement indépendante du BRGM.
  • Risques : Anciennes ardoisières, risques littoraux, communication sur le plan séisme et appui aux mouvements de terrain pour la Préfecture.
  • Environnement : Un participant mentionne la réalisation de gros travaux sur d’anciens sites industriels et s’interroge sur les risques de pollution de la nappe. Il souligne la nécessité pour les représentants des riverains de disposer d’une expertise indépendante pour les éclairer sur ces problématiques. Le BRGM réalise des travaux de R&D pour développer des outils d’identification de pollution et d’évaluation de filières de matériaux en s’appuyant sur ses propres capacités analytiques pour des analyses spécifiques grâce à ses laboratoires orléanais. 

Parmi ces sujets, quels est celui qui préoccupe plus particulièrement le BRGM ?

Le sujet eau souterraine est un sujet de préoccupation, en particulier pour chasser les idées reçues comme le dogme qui dit qu'en zone de socle il n'y a pas d'eau souterraine et que l’on peut pomper dans la Loire.

Un participant demande quelle est la hiérarchisation des risques sur la région ?

Après la question de la ressource en eau, il y a des questions sur la qualité de l'eau et son évolution à long terme.

Les résultats des travaux et des études du BRGM sont-ils publics ?

Les études  et les travaux de recherche financés par la subvention pour charge de service du BRGM sont en ligne sur le site du BRGM.