Ouverture du BRGM à la société civile en région Occitanie (2016)

09 Février 2016 - Ramonville-Saint-Agne
Le BRGM contribue au dialogue science-société. A cette fin, il organise des réunions d'échanges en régions. En Occitanie, une réunion a eu lieu le 9 février 2016 à Ramonville-Saint-Agne.

En tant qu'établissement public de recherche et d'expertise, le BRGM contribue au dialogue science-société dans ses différents domaines d’activités.

Des réunions de dialogue en régions avec les représentants des organisations non gouvernementales environnementales

Les représentants du BRGM en régions organisent des réunions de dialogue avec les représentants du monde associatif sur des problématiques régionales liées à l'environnement dans les domaines d’expertise du BRGM qui ont déjà fait l’objet de publications.

Ces réunions permettent d'établir un dialogue ouvert et constructif. Elles favorisent la mise en commun des savoirs, des "non-savoirs" et l’expression des attentes et des questionnements de chacune des parties, dans le respect d’une déontologie qui garantit la transparence et la confiance dans les échanges tout en préservant l’indépendance de jugement des uns et des autres.

POUR ALLER PLUS LOIN

En savoir plus sur l'ouverture à la société civile du BRGM en régions

Réunion du 9 février 2016 à Ramonville-Saint-Agne

Réunion du 9 février 2016 à Ramonville-Saint-Agne

Réunion du 9 février 2016 à Ramonville-Saint-Agne

Réunion du 9 février 2016 à Ramonville-Saint-Agne. © BRGM

Résumé de la réunion du 9 février 2016 à Ramonville-Saint-Agne

Sujet abordé

Mise en place des comités "éditorial" et "utilisateurs" du Système d’Information pour la Gestion des Eaux Souterraines en Midi-Pyrénées.

Date et lieu

Mardi 9 février 2016 à Ramonville-Saint-Agne (31).

Programme

  • Présentation du Système d’Information pour la Gestion des Eaux Souterraines (SIGES) en Midi-Pyrénées
  • Tour de table des attentes des participants
  • Ateliers thématiques

Participants

19 participants issus des organismes suivants :

  • Union Régionale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (URCPIE) Occitanie ;
  • Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement (CPIE) Bigorre-Pyrénées (65) ;
  • Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement (CPIE)  des Pays tarnais (81) ;
  • Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement (CPIE) Quercy-Garonne (82) ;
  • Conseil régional Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ;
  • Conseil départemental des Hautes-Pyrénées (65) ;
  • Conseil départemental de la Haute-Garonne (31) ;
  • Conseil départemental de l’Ariège (09) ;
  • Conseil départemental de Tarn-et-Garonne (82) ;
  • Conseil départemental du Tarn (81) ;
  • Université Toulouse III Paul Sabatier ;
  • Rectorat de l’Académie de Toulouse ;
  • ARPE Midi-Pyrénées (Agence régionale du développement durable) ;
  • Chambre Régionale d’Agriculture de Midi-Pyrénées ;
  • DREAL Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ;
  • PNR des Causses du Quercy ;
  • Agence de l’Eau Adour-Garonne ;
  • Association des Géologues du Sud-Ouest ;
  • Comité Régional de Spéléologie Midi-Pyrénées.

Présentation

Télécharger la présentation du SIGES Midi-Pyrénées

Site web

Visiter le site web SIGES Midi-Pyrénées

Attentes et questionnements des participants, discussions

Les attentes des participants portent sur quatre enjeux :

  • l’accès par public cible,
  • la vulgarisation,
  • les utilisations du SIGES,
  • et les besoins nouveaux identifiés par les utilisateurs.

Quelles réorientations des rubriques ?

  • simplification de l’architecture,
  • les remarques générales,
  • l’accès par public,
  • les valorisations envisageables,
  • et les compléments envisageables.

Quel développement de contenu pour quelle cible?

  • nécessité de définir la notion de grand public : profane en géosciences hors scolaires,
  • nombreuses pistes et thématiques sont évoquées avec un contenu vulgarisé, pédagogique et lisible,
  • valorisation de l’espace cartographique et « consultation des données »,
  • diffusion des données existantes sur des sites partenaires,
  • partage de données et d’études.

Comment faire connaître le SIGES ?

  • constat partagé que de nombreux acteurs, potentiellement intéressés ne sont pas au courant de l’existence du site,
  • porter une attention sur la bonne association des canaux de communication avec les cibles recherchées,
  • mobilisation des partenaires et des réseaux d’acteurs : travail commun avec le rectorat pour les scolaires, meilleur référencement / présence sur les réseaux sociaux pour le grand public, édition d’une brochure ou d’une lettre d’information pour les professionnels…

Perspectives

  • cette première réunion du Comité d’édition est un préambule à la mise en place d’une organisation plus structurante autour du SIGES Midi-Pyrénées,
  • proposition validée de participation à la mise en place de deux comités : un Comité éditorial (restreint à une dizaine de structures dont les financeurs) et un Comité d’utilisateurs (ouvert au maximum).