Stockage du CO2 : le projet ENOS présenté lors de l'Open Forum CO2GeoNet

09.05.2017
Le projet européen ENOS, coordonné par le BRGM, a été présenté à l’occasion du 12e Open Forum CO2GeoNet. Ce projet vise à favoriser le développement du stockage du CO2 à terre (onshore) en Europe.

Le projet européen ENOS (Enabling onshore CO2 storage in Europe), lancé en septembre 2016 et qui va durer jusqu’en 2020, rassemble près de 30 organismes (PME, industriels et instituts de recherche).

Ce projet, financé dans le cadre du programme européen Horizon 2020 et coordonné par le BRGM, est une initiative du réseau d'excellence européen sur le stockage géologique de CO2 CO2GeoNet.

Il vise à favoriser le développement du stockage du CO2 en Europe, à proximité des points d’émission, notamment :

  • en accroissant l’expérience de terrain sur le stockage de CO2,
  • en affinant les outils scientifiques pour la sélection des sites de stockage et la surveillance de leur comportement,
  • et en renforçant le dialogue science-société sur cette technologie.

Le projet ENOS a été présenté à l’occasion du 12e Open Forum CO2GeoNet, les 8 et 9 mai 2017 à Venise. A la suite de cet événement, il fait l’objet de deux ateliers de travail les 10 et 11 mai.

Pilote de stockage d’Hontomin en Espagne. © CIUDEN

Pilote de stockage d’Hontomin en Espagne. © CIUDEN

Des tests d’injection de CO2 sur plusieurs sites

Des tests d’injection de CO2 vont être menés sur plusieurs sites. Sur le pilote de stockage d’Hontomin (Espagne), il est prévu d’injecter 10 000 tonnes de CO2 dans une couche de carbonates à 1500 m de profondeur.

Deux autres sites vont aussi permettre d’étudier le comportement du CO2 en cas de fuite. Le premier est un laboratoire in situ initié par l’université de Nottingham et BGS (British Geological Survey). Le second est le laboratoire pilote de Sulcis (Italie). Ce dispositif expérimental est complété par un site pilote de stockage en République tchèque (LBr-1) et un dernier aux Pays-Bas (Q16 Maas).

Le BRGM coordinateur du projet ENOS

Fort de son expertise dans la recherche sur le stockage géologique du CO2, le BRGM, coordinateur du projet, participera à un large éventail d'activités au sein d’ENOS :

  • validation des techniques de surveillance à Hontomin,
  • intégration des mesures de surveillance,
  • développement de méthodologies pour évaluer la fiabilité des estimations de capacité,
  • validation des méthodologies de caractérisation intelligente,
  • validation de la surveillance des eaux souterraines et du capteur de gaz de fond en utilisant des fibres optiques,
  • forte participation à la communication sur le projet et au développement de l'innovation, à la préparation des meilleures pratiques, à la collaboration internationale et à la formation.

POUR ALLER PLUS LOIN

En savoir plus sur le projet ENOS

En savoir plus sur le 12e Open Forum CO2GeoNet