L’Observatoire de la Côte Aquitaine a fêté ses 20 ans

26.10.2017
L’Observatoire de la Côte Aquitaine (OCA), dont le BRGM est l’un des deux opérateurs avec l’ONF, vient de fêter son 20ème anniversaire. Pour l’occasion, l’OCA a réuni partenaires et gestionnaires du littoral à Moliets (40) le 12 octobre 2017.

Une centaine de personnes, partenaires et gestionnaires du littoral, étaient présentes à Moliets le 12 octobre 2017 pour le 20ème anniversaire de l’OCA.

Cette journée a été l’occasion de rappeler les avancées scientifiques obtenues face aux risques côtiers et les stratégies employées, la nécessité des suivis réguliers et l’expertise scientifique de l’OCA quant au littoral aquitain notamment dans la gestion des risques qu’il encourt ainsi que la nécessaire diffusion de la connaissance des risques littoraux afin de favoriser une culture du risque et une prise de conscience environnementale.

Vingtième anniversaire de l’Observatoire de la Côte Aquitaine

Six temps forts ont rythmé la journée :

  • discours officiels et bilan des 20 ans d’activité de l’Observatoire,
  • retour d’expériences avec Gibus de Soultrait, témoin des 20 ans de l’Observatoire
  • temps d’échanges avec les partenaires scientifiques,
  • table ronde sur la thématique « De l’observation à l’action, quelle organisation pour une gestion durable du littoral ? »,
  • témoignages des pionniers de l’Observatoire,
  • cocktail déjeunatoire.

Une journée de partages et de témoignages

Aline Marchand, Maire de Moliets-et-Maâ, a ouvert la journée et accueilli les personnes présentes avant de laisser la parole à Jean-Yves Caullet, président du conseil d’administration de l’Office national des forêts (ONF) puis, à Michèle Rousseau, présidente du BRGM.

Les deux présidents des structures porteuses techniques de l’OCA ont rappelé l’importance d’un tel outil au service des gestionnaires du littoral, la nécessité d’observer l’environnement pour le comprendre, acquérir des savoirs et l’exemplarité du partenariat de l’OCA, reconnu à l’échelle nationale.

Xavier Fortinon, président du Département des Landes et de la communauté de communes de Mimizan, a également pris part aux discours officiels. Le Département des Landes est l’un des partenaires historiques de l’Observatoire au même titre que la Région Nouvelle-Aquitaine, véritable précurseur de l’OCA.

Vital Baude, le conseiller régional délégué au littoral pour la Région Nouvelle-Aquitaine, a rappelé l’intérêt de disposer de connaissances de référence en amont des prises de décision concernant la gestion du littoral. Le sous-préfet de Dax, Lucien Giudicelli, a clôturé les discours officiels en tant que représentant de l’État, précurseur au même titre que la Région.

Francis Maugard (ONF) et Cyril Mallet (BRGM) sont revenus sur les 20 ans d’activité de l’Observatoire de la Côte Aquitaine à travers un bilan avant de laisser place à Gibus de Soultrait, grand témoin et ambassadeur de cet événement.

Cette journée a permis de rappeler la nécessité des suivis réguliers et de réunir sept personnes issues de milieux différents afin d’échanger autour d’une table ronde sur la thématique « De l’observation à l’action, quelle organisation pour une gestion durable du littoral ? ».

Les échanges avec la salle ont porté sur des sujets essentiels tels que la proposition de loi portant sur l’adaptation des territoires littoraux au changement climatique qui pourrait revenir à l’ordre du jour à l’Assemblée Nationale, l’exemple des stratégies locales de gestion de la bande côtière comme à Capbreton et Lacanau ou l’importance de la pédagogie et de la connaissance pour la culture du risque.

POUR ALLER PLUS LOIN

Consulter le site de l’OCA

Lire l’article de l’OCA sur l’événement

Les missions du BRGM au sein de l’OCA

Le BRGM intervient en tant que porteur technique de l’Observatoire de la Côte Aquitaine depuis sa création en 1996 en accomplissant diverses missions de :

  • suivi de l’évolution géomorphologique du littoral (DGPS, images satellitales, LiDAR, photographies aériennes, photogrammétrie…) ;

  • compréhension de la dynamique sédimentaire sur la côte aquitaine (déplacement des stocks sédimentaires, échanges entre les compartiments d’une cellule sédimentaire…) ;

  • prévision du recul du trait de côte à partir des données recueillis et des connaissances acquises : projection du rivage à l’horizon 2050, impacts liés au changement climatique et aux phénomènes extrêmes (tempêtes)… ;

  • expertise et de recommandation pour les collectivités qui en font la demande (mission post-tempête, aménagement, suivi des stratégies locales de gestion de la bande côtière…) ;

  • animation du centre de ressources de l’Observatoire (organisation, archivage et diffusion des données) ;

  • valorisation des travaux de l’Observatoire à travers des actions de communication auprès des gestionnaires et du grand public (site Internet, conférences, supports de communication…).